Pascale Rodarie peint les couleurs de l’âme ; elle puise son inspiration dans sa fascination pour les arbres qu’elle approche comme une partie vivante du corps dont elle explore les mystères.
Une peinture forte, dans laquelle Pascale Rodarie s’engage physiquement, une écriture puissante que l’on peut qualifier d’organique, qui nous entraine dans un entrelacs
 de matière et nous offre un souffle brut, vibrant et sensible…
« Vues des anges, les cimes des arbres, peut-être, sont les racines buvant les cieux »

P B R
Diaporama