Luco Cormerais sculpte ses pièces dans la matière en fusion de l’écorce terrestre, il travaille le plus souvent le basalte d’Auvergne.
Il travaille en taille directe dans la lignée de la pure tradition de la sculpture, de cette matière dure comme le fer, il fait naître des formes pures, abstraites, d’où émanent à la fois force et fragilité mais aussi une reposante sérénité.
Artiste prolifique, il peut passer du minéral au fer, du fer au végétal, il sculpte le papier Kraft, médium modeste, le façonne, le hérisse et nous donne à contempler en transcendant la planéité de la feuille de papier, une forme cinétique douce.
Mais le geste reste le même, quel que soit le médium qu’il aborde, il nous transmet son message : « Autant de confrontations, de traversées communes dans le rapport que j’établis avec la matière, la quintessence serait l’œuvre primordiale, jamais atteinte. »
PBR
 
 
 
Diaporama